Qui suis-je?

Pendant plusieurs années, je me suis engagée en faveur de la paix des familles en offrant un service de conseils et de médiation.

Fort de cette expérience de gestion des conflits entre parents, parents et enfants et d’une formation en psychologie freudienne et jungienne, systémique et psycho-corporelle, je choisis d’exercer mon métier en pleine conscience et de vous écouter et soutenir dans un chemin thérapeutique apportant bien-être notamment psychique, émotionnel et corporel.

Parcours:

  • Intervention systémique familiale et institutionnelle (en entreprise), la Forestière asbl, Bruxelles, 4 années, avec Annig SEGERS-LAURENT, Véronique WENDERICKX et Claudio PICCIRELLI et à l’accademia di psychoterapia di Roma, Rome, avec le professeur ANDOLFI et Dr Anna MASCELLANI – Approche transgénérationnelle – Famille, couple, enfants et adolescents,
  • Psychothérapie psychanalytique – Philosophies et thérapies appliquées jungiennes, EEPA, Paris, 5 années avec Nicole AKNIN et assistante de formation – promotion 4.
  • Thérapie psycho-corporelle et transpersonnelle, EMTE, Bruxelles, 4 années, avec Lara SZYPER et Michel LEROUX,
  • ABIPFS, Association Belge pour l’Intervention et la Psychothérapie familiale Systémique et AIFI, Association internationale francophone des intervenants auprès des familles séparées – membre,
  • Médiation, diplôme universitaire IFOMENE, Paris, 2 années, avec Stephen BENSIMON et médiatrice agréée par la Commission fédérale de médiation, familiale, sociale, Bruxelles, depuis 15 années,

  • Supervision collective, individuelle et intervision cliniques avec Jean van HEMELRIJCK, psychologue systémicien et assistant à l’ U.L.B., Jean-Pierre CAHEN, Psychanalyste, traducteur d’ouvrages Jungiens, Lara SZYPER, psychologue et Michel LEROUX, thérapeute psychocorporel transpersonnel EMTE,
  • Conseil dans les affaires familiales, patrimoniales et successorales et pour managers et gestionnaire de ressources humaines dans l’entreprise,

Code éthique et de conduite professionnelle:

Faisant partie de l’école EMTE, le Code éthique et de conduite professionnelle décrit la qualité d’exercice professionnel que les thérapeutes psycho-corporels et transpersonnels se doivent d’assurer pour protéger à la fois leurs clients et les professionnels.

Les engagements sont les suivants :

R1. L’objectif des thérapeutes est de soutenir chaque client dans son processus unique de guérison avec compétence, intégrité et compassion.

R2. Les praticiens sont respectueux des droits et de la dignité de leurs clients et sont les protecteurs du bien-être de ceux-ci.

R3. Les thérapeutes accordent toute leur attention aux dires des clients quant à l’expérience propre de ces derniers.

R4. Les thérapeutes respectent la valeur et l’histoire de vie de chaque client quelque soit l’âge, le sexe, l’ethnie, les origines culturelles, la religion, l’orientation sexuelle, les handicaps, la langue et le statut socio-économique. Les thérapeutes essayent autant que possible d’être conscients et d’être sensibles aux différences culturelles et individuelles.

R5. Les thérapeutes considèrent comme confidentielle toute information reçue dans le cadre professionnel: aucune information ne sera divulguée sous aucune forme permettant de reconnaître l’identité du client, sauf si c’est avec son accord. La confidentialité et l’anonymat sont respectés dans les discussions professionnelles de cas avec des enseignants ou collègues.

R6. Les thérapeutes ne portent pas de diagnostic médical, ne font pas de prescription médicale et ne promettent pas de guérir quoi que ce soit à moins d’avoir, par ailleurs, les qualifications requises pour le faire.

R7. Les thérapeutes doivent prendre les renseignements nécessaires sur l’état de santé actuel et passé du client (et discuter tout problème physique qui peut être une contre-indication au…travail corporel. Si leur travail est contre-indiqué, les thérapeutes doivent pouvoir référer le client à un professionnel adéquat.

R8. Les thérapeutes travaillent en fonction de leurs formations et compétences et réfèrent le client à d’autres professionnels quand c’est nécessaire.

R9. Quand ils donnent une séance, les thérapeutes ne sont pas sous l’influence … de substances qui peuvent nuire au travail thérapeutique ou à la relation au client.

R10. Les thérapeutes maintiennent une très bonne qualité de santé et d’hygiène…

R11. Les praticiens doivent toujours avoir à l’esprit que leur propre comportement peut se répercuter sur d’autres praticiens.

R12. Les thérapeutes sont garants de maintenir des frontières professionnelles très claires avec leurs clients…Ils soutiennent le client à résoudre la question de la dépendance au thérapeute.

R13. Les thérapeutes ne peuvent suggérer, initier ou s’engager dans une relation romantique ou sexuelle avec leurs clients. Ils sont les garants d’un environnement de guérison sécurisant. Si ces frontières ne sont plus assez claires, ils mettent fin à la relation professionnelle et vont se faire superviser ou consulter le comité.

R14. Les thérapeutes… veillent à l’intimité de leur client.

R15. Dans le cas où un client ou un collègue représente un danger personnel ou public, les thérapeutes sont invités à adresser cette personne directement au service compétent.

R16. Les thérapeutes sont respectueux de la réputation de leurs collègues…

R17. R18.  Seules les personnes certifiées peuvent utiliser le nom de praticiens ou de psychothérapeutes en EMTE…